Minute papillon

A trop tournoyer tu n’as pas de prise
Tu t’es fourvoyé d’un déséquilibre
Continuellement tu cherches à flotter
Ta réalité jamais ne se fige

A priori je crois tu n’as pas pris le soin
D’emmitoufler ton âme dans ses moindres recoins
Consciencieusement tu t’es exfiltré
Extrait de ta gangue qui s’est dérobée

La direction du vent a bien facilité
Les choix d’explorations et d’inventivité
Successivement toujours suspendu
La nécessité prise au dépourvu

A trop tournoyer tu n’as pas de prise
Tu t’es fourvoyé d’un déséquilibre
Continuellement tu cherches à flotter
Ta réalité jamais ne se fige

 

Abandonné aux sens et sans déconvenues
Ta liberté totale était sans retenue
Outrageusement à la dérobée
Imbu d’insouciance et de ses excès

Mais le temps périlleux un jour se finalise
Et ce chant hasardeux un jour aussi s’épuise
Manifestement tu n’as évité
La toile apparue que tu as tissée

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *